[Lecture] Épiée par ROBOTHAM Michael

Vie quotidienne de FLaure : Épiée par ROBOTHAM Michael


Bonjour,
Un thriller psychologique bien mené. Suivez Marnie et ses enfants qui se retrouvent démunis après la disparition inexpliquée de Daniel, le papa. Mais pourquoi Marnella se sent elle toujours ÉPIÉE depuis sa tendre enfance ? À vous de le découvrir en la suivant à travers ce livre. 
Premier roman de cet auteur pour moi. 





Épiée par ROBOTHAM Michael


(Watching You)


Résumé :
Marnie Logan (Marnella née en juin 1978) est au bout du rouleau. Son mari, Daniel (Danny), a disparu depuis un an du jour au lendemain. Aucunes nouvelles ! Il est mort ? Il est parti en coupant les ponts pour repartir du bon pied ? Suicide ?

Il l'a laissée seule avec Zoé, 15 ans. Daniel est son beau-père mais elle le considère comme son papa et est très active sur les réseaux sociaux pour le retrouver.
Il y a aussi Elijah qui est intolérant au gluten et qui donne du souci à sa maman car il ne prend pas de poids. Un petit garçon solitaire qui aime jouer dans le placard de la chambre de sa maman avec un ami imaginaire.

Elle fait face courageusement à son rôle de mère mais le plus grave est que Daniel, en l'abandonnant, à laisser d'énormes dettes (30 mille livres) auprès d'un proxénète, Patrick Hennessy. Elle doit le rembourser.
Il faut qu'elle attende 7 ans (le corps n'a pas été retrouvé) avant de pouvoir déclarer son mari mort et clôturer tous les crédits, toucher l'assurance-vie.
Des amis, au début, lui prêtent de l'argent. Très vite la vie à trois, sans argent, des comptes bloqués, devient plus que précaire.

Marnie est suivie par un psychologue londonien, Joseph (Joe) O'Loughlin. Il s'inquiète du chemin laborieux que parcourt sa patiente et ses enfants. Il demande à son compère Vincent Ruiz, ancien inspecteur de police, de l'aider à démêler toute cette affaire.

Marnie Logan a souvent la sensation d’être ÉPIÉE. Qui est toujours derrière elle ? Qui prend soin d'elle… d'une drôle de façon ?


Mon impression :

Dans la première partie (200 pages ~), tout se met en place.
On voit Marnie galérée, ne pas comprendre, se battre.

Tout s'accélère dans la deuxième partie.
Marnie découvre "le cadeau" que Daniel lui préparait et le jeu des personnages commence. Une course palpitante vers la vérité est enclenchée.

De temps en temps, nous avons un incursion (en italique) d'un protagoniste qui explique sa démarche envers Marnie. Mais qui est-il ? Que veut-il ? Du bien, du mal ?

Beaucoup d'hommes, dans les personnages, qui gravitent autour de "Marnie" en bien ou en mal, selon leur rôle.
Zoé, en pleine adolescence, a la tête sur les épaules et sait être présente auprès de sa maman.
Elijah, un mignon petit garçon de 4 ans qui vit dans son monde et suit le mouvement selon les besoins.
Le duo psychologue /policier sont le seul soutien pour Marnie. Les enfants s'y attachent.
La disparition de Daniel date de plus d'un an. Personne ne semble plus s'y intéresser. Ses parents, Rosemary et Norman, ne sont pas très présents auprès de la jeune femme et de leurs petits-enfants.


Une lecture que j'ai beaucoup aimée … mais seulement qu'à partir de la moitié du livre. Le thriller, le vrai, se passe après les 200 premières pages. Les 200 dernières sont tellement palpitantes que j'ai oublié la petite déception des premiers chapitres.
L'auteur nous conduit dans un enchevêtrement de faits qui nous dépasse. On se pose, tout le long de notre lecture, des questions. On essaye de tout retenir pour comprendre. Thriller psychologique par excellence avec une écriture fluide, entraînante.
La dernière conversation, à la toute fin, entre Joe et l'inspecteur Gennia de la police métropolitaine, laisse des doutes. Je vous laisse découvrir. Un bon livre !


Ceux qui suivent cet auteur connaissent ce duo Joe O'Loughlin et Vincent Ruiz. Cela fait plusieurs fois qu'ils les retrouvent dans différents romans.
Dans ce livre, deux personnages ont une maladie dont on découvre les contraintes, la maladie de Parkinson que le docteur O'Loughlin appelle M. Parkinson et le trouble dissociatif dont serait atteinte Marnie.



💜 7/10


Titre : Épiée (10 mai 2017)
Auteur : ROBOTHAM Michael
Illustrateur :
Éditeur : JC Lattès
Collection : Suspense et Cie
ISBN : 978-2-7096-4805-9
ISBN : 978-2-7096-4765-6
Nombre de page numérique :
Nombre de page (papier) : 428
Traducteur : Carole Delporte
Prix : broché 22€/numérique 15€99

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteur, Michael ROBOTHAM, à JC Lattès ainsi que NetGalley pour cette proposition de lecture.


Mots pour ce livre : Psychologique, rythmé, suspense, thriller, addiction, meurtre, doute, peur, anxiété,

phrases du livre (lecture numérique):
"J'étais telle une ombre dans ses pas, qui regarde le monde à travers ses yeux." (Emplacement 42-I)
"Je suis celui qui l'épie" (Emplacement 57-I)
"On dit que l'amour et la mort sont les deux invités indésirables de la fête de la vie - l'un prend votre cœur, l'autre vos battements de cœur." (Emplacement 9338-64)



Pour en savoir un peu plus :
L'auteur :
Michael ROBOTHAM (1960) est australien.
En 1979, Il commence une carrière dans le journalisme d'investigation. En 1993, il se lance dans l'écriture de nombreuses autobiographies pour des personnages de tous les milieux.
En 2004, son livre "Le suspect" le fait connaître comme écrivain.
Il est le père de l'auteur-compositrice et productrice de musique Alex HOPE.

L'éditeur JC Lattès :
Voici comment la maison d'édition se présente :


Vie quotidienne de FLaure : Epiée de Michael Robotham



Maison d’édition créée en 1968, les éditions JC Lattès sont aujourd’hui dotées d’un catalogue de plus de 1 000 titres de fiction et de non-fiction, aussi bien français qu'étrangers.
Au fil des ans, la maison a vu fleurir des auteurs français comme Delphine de Vigan, Grégoire Delacourt, Serge Bramly, Maryse Condé, Jean-François Parot, Frédéric Lenormand, mais aussi James Patterson, Dan Brown, E.L. James, Ake Edwardson pour les étrangers.

Distinctions :
Ned Kelly Awards (2005) prix du meilleur roman pour "La disparue"
Ned Kelly Awards (2008) du meilleur roman pour "Life or Death"

D'autres titres écrits par cet auteur (éditeur JC Lattès pour ces livres) :
Série Joseph O'Loughlin
"Le suspect" (2005) [livre de poche]
"La disparue" (2006) [livre de poche]
"Traquées" (2009) [livre de poche]
"Saigne pour moi" (2012) [livre de poche]
"Déroute" (2014) [livre de poche]
"Demande-moi pardon" (2016)

"La clandestine" (2008) [livre de poche]

La couverture :
Photo de la couverture (Photo éditeur) :
Maquette de couverture : Sylvain Collet
Photo : Rekha Garton / Arcangel

Vie quotidienne de FLaure : Epiée Michael Robotham


Le visage d'une jeune femme et l'ombre d'un personnage superposée ou qui est derrière elle. Voilà vous savez tout !



Autres chroniques de ce livre :







Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?







FLaure

Commentaires

  1. Je n'ai encore jamais eu de livre de cet auteur pour le moment. L'histoire semble accrocheuse

    RépondreSupprimer
  2. Ça a l'air sympa personnellement j'adore les thrillers donc je suis sûre que ce livre me plairait!! Merci de me l'avoir fait connaître!

    RépondreSupprimer
  3. Si la lenteur des 200 premières pages sert vraiment à expliquer le propos, je dis pourquoi pas. En tout cas, tu m'as rendue curieuse !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Feuilletés boudin blanc ou créole

[Lecture] Nos cœurs tordus - Séverine VIDAL - Manu CAUSSE

Marmite de haricots verts et filet mignon de porc