[Lecture] Hôtel Grand Amour par KUYPER Sjoerd

Vie quotidienne de FLaure : [Lecture] Hôtel Grand Amour par KUYPER Sjoerd


Bonjour,
Aujourd'hui 11 octobre 2017, vous pouvez passer chez votre libraire pour acheter ce livre pour vos enfants (rien ne vous empêche de le lire avant).
Ils seront séduits par Vic, le narrateur, et ses 3 sœurs. Ils se (vous) poseront peut-être des questions sur les sujets traités comme le deuil, la maladie et quelques autres.
Une bonne lecture pour les préadolescents.





Hôtel Grand Amour par KUYPER Sjoerd


(Hotel De Grote L)
À partir de 9 - 13 ans


Résumé :

Vic est un jeune garçon de 13 ans. Il a trois sœurs, Laeti 19 ans qui doit passer son BAC, Alex 15 ans et la petite dernière Pétro 9 ans.
Leur maman est décédée. Elle a eu un cancer.

Un dimanche, après que son papa ait commencé à installer une nouvelle enseigne ("il avait eu l'idée juste après la mort de maman")

"HOTEL GRAND A…",

ils partent tous les deux. Vic joue au foot tous les Week-end et rêve de rentrer dans la prestigieuse équipe de l'AJAX Amsterdam.
Au moment où le jeune garçon marque le but décisif, son papa s'effondre victime d'un infarctus. Il est tout de suite dirigé vers le centre hospitalier.

Il faut maintenant que la fratrie s'occupe de l'hôtel familial. Aucun doute pour Vic, du haut de ses 13 ans, ils vont y arriver.
Mais les déboires s'accumulent. Les clients mécontents s'enfuient. Les enfants découvrent que l'établissement est presque en faillite. Les assurances ne veulent pas envoyer de remplaçant, les cotisations ne sont pas à jour.
Les médecins interdisent de parler de l'hôtel à leur père.

Mais voyons, tout va bien malgré ses 3 sœurs chipies et attachantes, un cuisinier très, très vieux d'après Vic.
L'intérim est assuré par tout ce petit monde dont le père a toujours tenu à l'écart.

Vic fait face et nous fait découvrir son quotidien en enregistrant sur un vieux magnétophone donné par Williamson le cuisinier, son journal intime. Il nous livre ses premiers émois, les mensonges (mais c'est pour la bonne cause) qu'il invente pour protéger son père. Deux personnages parlent sur les bandes du magnéto, Vic et un autre, l'écriture est en italique, on a l'explication au fil de la lecture.

La débrouillardise des enfants va engendrer des situations cocasses qui ne peuvent que nous faire sourire. Quelle imagination ! Mais ils sont aussi confrontés à la réalité de la vie d'un hôtel en difficulté. Ils font face avec courage et désarçonnent les adultes.

Mon impression :

Les travers des personnages sont bien décrits. Chaque enfant a des faiblesses comme la petite Pétro qui pense que sa maman est toujours là ou Alex et son style gothique (Vic comprend qu'elle se cache derrière son maquillage et ses vêtements noirs). Ils sont tous attachants. J'ai eu une grande préférence pour Pétro qui adore les animaux et veut protéger la nature.

Vic n'a que 13 ans mais il est réfléchi pour son âge. Il a de bonnes idées, il veut aider mais la réussite n'est pas forcément au bout. Cela entraîne des chapitres très drôles.

La maman, qui est partie trop tôt, est très présente. Les enfants la font participer à leur vie et encore plus depuis que le papa est à l'hôpital. Vic et ses sœurs vivent chacun à sa manière cette peine.
L'absence du papa pour quelque temps a rapproché les enfants alors que tous les opposaient au début. Être un garçon avec trois sœurs !
Un livre plein d'espoir et pas larmoyant à aucun moment.

Un roman détente et sérieux par les sujets évoqués. L'humour fait passer les messages et devrait plaire aux jeunes lecteurs. Les personnages leur ressemblent.

Le narrateur est un enfant de 13 ans, l'écriture est en conséquence. La plume est rapide comme la vie des enfants qui jonglent entre l'hôtel, l'école, les entraînements, le BAC à préparer, les amours, l'organisation de la réception et … tout ce que j'oublie.

Un récit fiction, l'histoire n'est pas du tout réaliste et le père est vraiment naïf.

Une narration qui fait sourire (quelques fous rire) tout du long malgré les sujets traités comme la maladie, la mort, les problèmes financiers. Les enfants sont positifs malgré quelques coups de blues.
L'auteur réussit à traiter ces sujets avec légèreté tout en faisant réfléchir le lecteur. Il y a aussi un beau message sur l'entraide entre les enfants mais aussi entre adultes. Une belle fin.

Les noms des personnages sont très drôles : Monsieur Colvert pour l'huissier, la gérante de la maison des vins et spiritueux, Madame Soiffard et le boucher, Monsieur Poissonnier.


Je suis "adulte". C'est donc une vision peut être faussée par rapport à la lecture d'un enfant /adolescent. J'ai aimé l'histoire mais je ne me sentais pas impliquée dans leur vie très loufoque et trépidante.
Tous les personnages sont disjonctés. C'est certainement ce qui plaira aux lecteurs ciblés par l'auteur.
Ce serait intéressant d'avoir leur avis.

Un enfant de 9 ans peut apprécier ce livre s'il est bon lecteur. Des tournures de phrases et des situations sont cocasses mais il faut comprendre certaines subtilités. La sexualité des jeunes est abordée très pudiquement.
À vous "parents" de lire le livre avant de le laisser à votre enfant et d'en discuter après. Un bon moment qui rapproche.




💜 7/10


Titre : Hôtel Grand Amour (11 octobre 2017) en 2014 aux Pays-Bas
Auteur : Sjoerd KUYPER
Éditeur : Didier Jeunesse
Collection : Fiction
ISBN : 978-2-278-08564-4
Nombre de page (papier) : 224
Traducteur : Emmanuèle SANDRON
Prix : broché 15.50€ /numérique

Ce livre vous tente, vous pouvez le trouver ICI (non sponsorisé)

Merci à l'auteur, Sjoerd KUYPER, à Didier Jeunesse et NetGalley pour cette proposition de lecture.

Le site de l'auteur ICI (très complet mais en Néerlandais)



Mots pour ce livre : 
Amour, maladie, mort, fratrie, deuil, foot, hôtel, humour, déjanté, loufoque, sœur, famille, adolescence, cocasse, entraide, tendresse, sensibilité, espoir, fantasque,


phrases du livre (lecture numérique [Emplacement]) ):
"Les sœurs, ce n'est pas intéressant. D'ailleurs, si les joueurs de foot célèbres ne parlent jamais de leurs frangines, il doit y avoir une raison." (E. 69)
"Personnellement, je trouve que la nature aurait mieux fait de prévoir deux cœurs et une seule narine, mais ce n'est pas moi qui décide." (E. 242)
"…elle me serrait très fort dans ses bras … Je m'en souviens encore très bien. C'était comme si j'étais écrasé par un bus entier de mamans." (E. 581)
"Quand je parle à une fille, c'est comme s'il y avait du savon sur ma langue : les mots glissent, les mots dérapent, les mots m'échappent." (E. 651)
"Tous les deux, ils irradiaient de bonheur. Comme si … comme si … enfin, comme si le Soleil et la Terre se rencontraient pour la première fois au bar d'un hôtel et que le Soleil demandait à la Terre de tourner autour de lui et que le Terre acceptait." (E. 1148)




Pour en savoir un peu plus :
L'auteur :
Sjoerd Kuyper est un auteur néerlandais né en 1952 à Amsterdam.
Il a écrit plus de 50 livres dont certains ont été adaptés au cinéma.
Il est aussi auteur pour la télévision.
Les droits de cet ouvrage ont été vendus en Allemagne, en Italie, en Slovénie, en Corée du Sud et en Turquie.

L'éditeur Didier Jeunesse  :


Vie quotidienne de FLaure : Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper



Voici comment la maison d'édition se présente :
Didier Jeunesse édite des livres-disques et CD faisant la part belle à la musique classique et aux comptines du monde, ainsi que des albums, de la BD et des romans jeunesse.

Distinctions :
L'auteur reçoit le Prix Theo Thijssen pour l’ensemble de sa carrière d’écrivain jeunesse (2012).
The Big L Hôtel (Hôtel Grand Amour) a été récompensé par le prix Silver Slate Pencil (2015).

D'autre titre écrit par cet auteur en Français:
Pilouk le pélican (2003)

Cinéma (scénariste) :
"The Pocket-knife" (1992)
"De rode zwaan" (1999)
"Morrison krijgt een zusje" (2008)

"Hôtel Grand Amour" a été adapté au cinéma. Le film est sorti en salle aux Pays-Bas en avril 2017

La couverture :
Photo de la couverture (Photo éditeur) :
Illustration de couverture : Laurence Bentz


Vie quotidienne de FLaure : Hôtel Grand Amour



Hôtel très coloré qui donne envie d'y déposer nos valises pour quelques jours et de regarder la mer du nord. Peut-être nous pourrions rencontrer le phoque "Flo".




Autres chroniques sur ce livre :
Les lectures de Val  (Au pays de lire)



Et vous alors, qu'en avez-vous pensé ?







FLaure

Commentaires

  1. C'est parfois utile d'avoir des livres adaptés aux enfants qui traitent de sujets graves. Pour l'instant, ma puce est plus dans les livres plus féériques mais elle n'a que 7 ans
    Bises

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

J'ai été obligée de remettre un antispam, je recevais des messages "anonymes" en nombre. Désolée.

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
• Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
• Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire ou vous pouvez rester ANONYME
- Cocher la case "M'informer" pour recevoir un e-mail en cas d'une réponse de ma part
• Cliquez sur Publier enfin. Merci.

Le message sera publié après modération.

Les 5 articles les plus consultés depuis 7 derniers jours

Rôti de boeuf habillé de papier d'aluminium

Marmite de haricots verts et filet mignon de porc